Tranche de vie

Comment un torticolis m’a fait devenir maître de ma vie et les 4 enseignements à en tirer

Lundi 9 octobre à 9h, après 3 semaines de signal croissant et 3 jours de blocage total cou-épaules, j’accepte l’évidence : je dois écouter mon corps et prendre la décision qui s’impose, dire NON.

.

L’histoire

Suite à la fermeture de ma première entreprise, en septembre 2015, je m’étais inscrite dans plusieurs agences d’intérim. Le job que je demandais était un mouton à cinq pattes : assistante commerciale, en temps partiel, à 15-20 minutes maximum de chez moi.
Mi-septembre, une directrice d’agence m’appelle pour m’annoncer avec enthousiasme qu’elle a trouvé THE job. Sa joie est telle que j’accepte de rencontrer le chef d’entreprise qui a besoin de mes services, tout en leur précisant à tous deux que « je suis à mon compte, mon activité est prioritaire, il est fort possible que je sois contrainte de m’absenter. » C’est ok, aussi j’accepte la mission, tout en me disant intérieurement « la double activité, ça va être chaud, je vais faire de mon mieux pour gérer. Comment leur dire non ? »

.

square-NL

.

Pas si simple que cela dans les faits : ok, c’est un temps partiel, mais cela me désorganise complètement ! Plus le temps de marcher chaque jour dans la nature (essentiel !), fatiguée car debout entre 4h30 et 5h00 pour préparer mon programme de développement personnel par l’écriture, des séquences de rédaction de contenu entrecoupées, zéro réactivité pour répondre aux e-mails et un planning qui ne correspond plus à mon fonctionnement biologique. C’est la cata au niveau de mon activité, je ne suis plus alignée !

.

Mon corps m’envoie en continu un signal au niveau de l’épaule gauche. Je le connais bien celui-là, mais pas question de l’écouter « je ne suis pas une chochotte, je vais assurer, je n’ai pas le choix. » (ah oui, vraiment ?!). Jour après jour, la douleur augmente, jusqu’à me bloquer complètement le cou et les épaules. Vendredi, je me rends sur le salon Zen et Bio de Nantes, un ostéopathe me soulage pour la journée, par une manipulation en direct sur son stand ! (la bonne nouvelle : rencontre et papotage avec Lilou Macé – je publie son portrait cet automne, youpi !). Je passe le week-end en vrac, sous un châle et dans l’eau chaude.

.

square-cadeauNL

.

Lundi matin, ma première action est de me rendre chez l’ostéopathe pour remettre mon corps en place.

La seconde étape est très très difficile pour moi : j’ai été éduquée dans l’objectif d’assumer mes décisions, de m’engager pleinement et jusqu’au bout. Le verbe « abandonner » ne fait pas partie de mon dictionnaire personnel. Boule au ventre, je préviens l’agence et l’entreprise que j’arrête ma mission. Stupéfaction, déception, culpabilisation. Je suis mal, mais je reste sur ma décision. Ai-je encore le choix ? 

.

Ce que j’ai appris, qui va changer ma vie, et les 4 enseignements à en tirer

Cet épisode ne me met guère en valeur… Je choisis cependant d’en parler, avec sincérité, car ce lundi est le jour de la leçon magistrale. Celle qui marquera de son empreinte ma vie d’entrepreneure. Qui sera peut-être votre déclic !

  • Je viens d’apprendre à dire NON (même si cela me coûte) et surtout, je reste alignée.
  • Je sais qu’aujourd’hui je m’incarne totalement -corps et âme- avec mon activité.
  • Je considère désormais les intérêts de mon entreprise comme prioritaires.
  • Je garde précisément en vue mon objectif et dans ce but, je me déleste de ce qui encombre mon avancée (indispensable !).

.

Je viens concrètement de me rendre compte que mon avenir est l’addition de mes choix. J’en suis responsable, aussi je dois prendre chacune de mes décisions en conscience.

 

Et pour toi, c’est facile de dire non ?

A qui ou à quoi as-tu envie de dire non dans ta vie ?

 

Tu aimes cet article ? Tu penses qu’il peut être utile à une personne que tu connais ?Partage-le sur tes réseaux sociaux + garde-le précieusement !

illustration-torticolis2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s